Comment calmer les coliques du nourrisson allaité ?

La colique encore appelée diarrhée est une maladie qui se distingue par des maux de ventre. Elle est caractérisée par une souffrance au niveau de l’abdomen et des douleurs intenses qui provoquent des selles liquides interrompues régulièrement.

Pour un adulte, il lui est facile de ressentir une colique et ainsi prendre les dispositions pour atténuer les douleurs. Contrairement à un adulte, un nourrisson souffrant de colique ne pourra être détecté aisément. Les pleurs des enfants peuvent être liés à plusieurs causes et donc ne peut être directement reliés à une colique.

Plusieurs causes peuvent être à la base d’une colique chez un nourrisson. Également différents symptômes peuvent vous permettre de reconnaître un nourrisson souffrant de colique. Ainsi, avec quelques astuces vous pouvez soulager les douleurs.

Les causes de coliques chez un nourrisson 

Dès les premiers jours après leur naissance, plusieurs bébés souffrent de douleurs et il est avéré souvent qu’ils souffrent de colique.

Jusqu’aujourd’hui, ils n’existent pas de causes certaines concernant cette maladie chez les nourrissons. Elle reste un mystère pour la pédiatrie. Néanmoins, plusieurs hypothèses ont été émises. Les chercheurs insinuent que l’air avalé par les enfants durant l’allaitement en est la cause. Récemment, un groupe de scientifiques aurait mis en cause une bactérie découverte et qui est à la base de la colique chez les enfants.

Les symptômes de colique chez un bébé

Les symptômes de la colique sont souvent identiques chez les nourrissons. Généralement, les nourrissons pleurent fréquemment et hurlent de manière intense. On remarque également des ballonnements au niveau de leur ventre et de légers gaz que les bébés émettent. Vous pouvez aussi constater que le bébé souffrant de cette maladie, se tortille très souvent et de manière dispersée. Il se replie, il s’étire les jambes et les déplie de manière fréquente.

Astuces et conseils contre la colique

Les pleurs réguliers des nourrissons durant cette phase de colique rendent parfois les parents très stressés à la maison. Compte tenu de cela, pour un parent, son objectif sera de venir à bout par tous les moyens pour retrouver la sérénité. Et également retrouver le sourire de son enfant.

  • En premier lieu, installez une ambiance paisible

Un nourrisson aime toujours se sentir blottir, ainsi prenez-le sur vous malgré qu’il se tortille, chantez-lui des berceuses, promenez-le. Malgré sa mine, souriez-le tout le temps. Une fois que vous l’avez pris dans votre bras, balancez-le légèrement, avec cette atmosphère apaisante, il se peut qu’il dorme.

  • Massage de bébé

Selon les kinésithérapeutes, vous pouvez masser votre bébé en se servant de deux de vos doigts. Vous n’avez qu’à imiter des cercles sur le ventre, tâchez d’utiliser des huiles bios pour le massage.

  • Un biberon anti-colique

Il existe des biberons anti-coliques que vous pouvez donner à vos enfants dès le début de la colique.

  • Le lait anti-colique

Comme le biberon, il existe des boites de laits qui limitent la colique et parfois atténuent la souffrance de l’enfant pendant la phase des douleurs.

  • L’homéopathie

L’homéopathie est une méthode qui consiste à traiter une maladie en prescrivant des doses infiniment petites de remèdes. Ces médicaments doivent être un remède pour une maladie ayant les mêmes symptômes.

  • Mettez un coussin sur le ventre

Vous pouvez placer des coussins ayant un peu de chaleur sur le ventre du nourrisson. À la place du coussin, vous pouvez essayer de mettre sur le ventre de l’enfant, un récipient contenant de l’eau tiède pour réduire les douleurs.

  • Provoquez une éructation

C’est-à-dire faire expulser les gaz de l’estomac par la bouche en le prenant sur votre épaule et en l’agitant légèrement.

  • L’eau sucrée

Cela peut sembler paradoxal mais des scientifiques ont découvert que l’eau sucrée soulage la colique des bébés. Il suffit de prendre une demi-cuillerée de sucre, ensuite vous l’ajoutez dans 20 ml d’eau chaude que vous laissez refroidir. Vous ne pouvez que donner qu’au nourrisson deux doses par jour et par le biais d’une pipette.

La colique est une maladie qui survient généralement chez les enfants à partir de trois semaines et peut durer pendant quatre mois environs. Au-delà des quatre mois, veuillez vous rapprochez d’un pédiatre.