Repenser sa cuisine pour la naissance du premier enfant !

La naissance du bébé est proche et avec elle, beaucoup de questions liées à l’éducation ou à l’organisation du foyer surviennent. Parmi elles, des interrogations concernant l’aménagement des pièces principales du domicile sont émises, notamment la cuisine. Comment la transformer pour vous aider au quotidien et garantir la sécurité du bébé ? Voici quelques conseils utiles aux futurs parents.

La place : le nerf de la guerre !

Votre bébé va vite devenir l’illustration qu’on peut être tout petit et prendre beaucoup de place ! Pour son alimentation, il a besoin d’une multitude d’accessoires. Cela débute avec le biberon, le chauffe-biberon, des gros bocaux de lait en poudre et en grandissant, c’est pire. Il faut prévoir une belle chaise haute de bébé ergonomique qui, au sol, prend facilement soixante-dix centimètres de large !

La première mission qui vous incombe est de faire le tri pour à la fois avoir de l’espace au sol et des tiroirs vides pour les futurs accessoires du bébé. Petite astuce pratique, regroupez tout votre matériel de puériculture au même endroit et à portée de main. En effet, quand votre bébé pleurera à 3h du matin et que vous vous lèverez comme un zombie pour le nourrir, vous éprouverez beaucoup de difficultés s’il faut le porter dans vos bras et jongler entre cinq placards différents.

Pour le matériel que vous achetez, misez sur le pliable ou l’encastrable. Toujours pour la chaise haute, certains modèles se plient parfaitement et peuvent se mettre derrière une porte ou contre le mur. Ainsi, dès que bébé a satisfait sa faim, elle se met en dehors du passage. Une caractéristique très appréciable pour tous les membres de la famille circulant dans la cuisine !

N’hésitez pas à repenser d’autres ameublements de votre cuisine. Par exemple, les gros tabourets de la cuisine peuvent être remplacés par d’autres qui se glissent sous votre table pour optimiser. Aménagez mieux votre plan de travail. Le toaster qui est utilisé deux dimanches par an et la centaine de sachets de thé qui traînent seront mieux dans un tiroir ou même rangés sur une étagère du garage. Avec un petit, vous apprendrez vite que savoir ranger et ne sortir que le matériel réellement utilisé est nécessaire pour ne pas finir dans un bazar complet.

Les protections sont les bienvenues

Dans notre société actuelle, le bébé est souvent couvé et on craint dès qu’un rhume pointe le bout de son nez. En revanche, dans le domicile, l’insouciance est parfois de mise et les dangers se multiplient.

Ainsi, dans la cuisine, peu de parents pensent à éloigner les objets tranchants comme les couteaux. Si lors des premières semaines, le bébé est dans l’incapacité physique de les attraper, cela changera quand il sera assis sur sa chaise. Avec sa curiosité enfantine, il tentera de tout saisir pour l’emmener à sa bouche. Imaginez les risques s’il fait cela avec le couteau à viande…

Fermez également les placards contenant des produits dangereux. C’est le cas pour les produits ménagers, mais aussi l’alcool. Les intoxications liées à l’absorption de javel sont rares puisque les fabricants ont pris les dispositions nécessaires pour l’ouverture du bouchon, mais d’autres liquides restent dangereux. De simples équipements maintenant les portes fermées suffisent.

Quant aux prises inutilisées et se trouvant au sol, installez des classiques cache-prises. Peu chers, ils représentent une sécurité supplémentaire.

Faites également preuve de vigilance quand vous préparez à manger, votre bébé ne doit pas être proche d’une casserole d’eau bouillante ou d’une plaque électrique allumée. Ces accidents domestiques arrivent fréquemment.

Ces conseils ne sont pas exhaustifs. Prenez le temps de bien consulter les conseils d’un site comme santepubliquefrance.fr pour réduire les risques d’accidents.

Organisation et sécurité sont les deux clés d’une cuisine pour un bébé. Réfléchissez toujours à l’un en ayant le second en tête et vous arrivez à créer une pièce ergonomique, conviviale et sûre.

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *