Craniosténose : opérer pour libérer le cerveau du bébé

Craniosténose, une opération délicate à faire sur le cerveau du nouveau-né…

Présentation de la craniosténose

Elle peut être définie comme la déformation du crâne que l’on observe à la naissance d’un bébé. La craniosténose est due à la soudure rapide des os, ce qui empêche ensuite une croissance normale du cerveau du nouveau né. Pour régler cette situation il existe certaines techniques chirurgicales dans le but de pouvoir libérer le cerveau de l’enfant.

CraniosténoseExclusivement destinés aux enfants, il s’agit d’une déformation qui touche environ un nouveau-né sur 2500 en France.

À certains endroits, spécialement au niveau de l’endroit qu’on appelle les fontanelles, on constate que le crâne des bébés est un peu mou. Cette zone des fontanelles est l’endroit où les os du crâne non encore soudés se rejoignent. L’appellation médicale donnée à cette zone est appelée sutures. On les retrouve généralement entre les os pariétaux, une autre à l’arrière du crâne, une à la jointure entre le front et le reste du crâne, et une dernière au niveau de l’os frontal. L’objectif de ces sutures est de favoriser la croissance sans contrainte du cerveau des nouveau-nés mais aussi rendre facile le passage de la tête pendant l’accouchement.

Au début, les os sont uniquement reliés entre eux par une sorte de cartilage qui se transformera progressivement en os au cours des deux premières années de l’enfant. Pendant la période de grossesse, lorsque ces os sont rapidement soudés, cela entraîne la déformation du crâne. La forme de craniosténose la plus fréquente qu’on remarque est celle qui est liée à la fusion de la suture sagittale. En effet, il s’agit de la zone située entre les deux os pariétaux. Cet état de choses conduit à ce que le crâne du bébé ne puisse pas grandir en largeur ainsi il s’allonge et on le remarque d’habitude à la tête des enfants qui ont soit une bosse à l’arrière du crâne ou un front bombé. L’autre forme la plus fréquente de craniosténose est celle qui concerne la suture métopique, c’est-à-dire celle située au niveau du front. Vous remarquerez alors dans ce cas une sorte de crête osseuse avec des yeux rapprochés et un front triangulaire.

Crâne soudé très rapidement : craniosténose

Mis à part le volet relatif à la gêne esthétique, le problème majeur de la craniosténose est essentiellement la compression du cerveau. En effet, étant donné que le crâne est trop vite soudé au moment où le cerveau doit grandir, ce dernier se retrouve donc comprimé. Cette situation entraîne d’habitude une hypertension intracrânienne ce qui a la possibilité de retarder le développement mental de l’enfant. C’est la raison principale qui fait que ce type d’opération est urgent si on écarte l’aspect esthétique. Cette intervention chirurgicale se fait habituellement entre l’âge de 6 et 9 mois de l’enfant car il est nécessaire que l’enfant atteigne au minimum un poids de 6 kg. Par ailleurs, sachez que certaines malformations à savoir la plagiocéphalie ou la trigonocéphalie peuvent attendre jusqu’à un an avant toute intervention chirurgicale.

Comme vous l’aurez deviné, il s’agit d’une intervention impressionnante et complexe et seules une poignée d’équipes le fait sur tout le territoire Français. Habituellement les enfants ne sont hospitalisés que pour cinq ou six jours. Lorsqu’ils sont relâchés, ils gardent uniquement un pansement, aucune protection particulière ou casque ne leur ai remis. Néanmoins, les parents devraient toutefois être vigilants avec ces enfants en limitant les chocs violents. Vous pouvez être tranquilles les os se consolident généralement avant l’âge de la marche.

Chirurgie pour libérer le cerveau

Très dangereuses comme vous l’aurez pu remarquer, les déformations du crâne entraînent comme nous l’avons mentionné plus haut, une compression du cerveau ainsi qu’une hypertension artérielle qui retarde le développement mental du bébé. De ce fait, il urge de vite faire passer l’enfant sur le billard pour pouvoir libérer son cerveau.

De nos jours, c’est avec un grand désarroi que nous remarquons que les craniosténoses sont encore mal diagnostiquées. Dans certains cas, elles sont confondues à des plagiocéphalies dites positionnelles. En effet, il s’agit aussi d’une déformation crânienne qui se développe quant à elle, avant, pendant, ou après la naissance. Elle est souvent le résultat de la position du fœtus dans le ventre de la femme ou de l’utilisation d’un torticolis qui agit sur la position de l’enfant pendant son sommeil après sa naissance ou encore de l’utilisation d’instruments comme le forceps pendant l’accouchement.

Ces déformations peuvent être soignées soit en ostéopathie (en cas de torticolis surtout) ou en kinésithérapie. Il faut savoir rester vigilant même si ces déformations sont généralement moins visibles.