La beauté selon les époques

La beauté est relative, dit-on. Ainsi, depuis des années, la beauté a changé de critères de détermination en fonction des époques. Aujourd’hui, les gros ventres sont repoussés par la société alors qu’ils constituaient une source de beauté. Laissez-moi vous donner plus de lumière sur l’évolution des tendances de beauté dans le temps. J’en ai moi-même été sidérée ! Et si vous êtes à la quête d’articles de beauté, pourquoi ne pas consulter les produits de la boutique en ligne : Ethni Beauty Market

La beauté au Moyen-Âge

La couleur de peau blanche était d’abord un symbole de richesse et de pureté. Il est clair même que les distinctions noir (diable) et blanc (Dieu) étaient déjà en cause et y étaient pour beaucoup. Aussi, l’épilation du visage était particulièrement prise en compte pour déterminer les plus belles femmes ou filles. Il ne s’agissait pas simplement de la moustache ou de la joue, mais on s’épilait aussi le front. Cette pratique a fait voir le meilleur joug des femmes aux hommes surtout le jour des noces. Il fallait faire croire à son époux qu’il passe la nuit avec une partenaire au corps particulièrement juvénile. Toujours à cette époque du Moyen-Âge le maquillage a repris de la valeur après de longues années de suspension. Pendant près d’un siècle, les maquillages étaient interdits à toute créature de Dieu. Mais le XVIIIe siècle a fait ramener une nouvelle forme de maquillage extravagant. Pour couronner le tout, il fallait rester décoiffé. Ainsi, à cette époque du Moyen-Âge il fallait exagérer dans le maquillage et laisser ses cheveux désordonnés pour faire montre de beauté. Avec ces informations je pense qu’aucune femme ne négligera sa beauté. Voilà l’une des raisons pour lesquelles j’ai recherché les détails à travers des siècles afin de vous informer à ce sujet.

La renaissance

Les cous longs très appréciés se remarquaient à travers les tableaux des différents peintres de la Renaissance. De plus, avoir les épaules larges et tombantes, vous laissant toutes les portes ouvertes. La Renaissance a aussi sa forme particulière de maquillage. Ici, il ne s’agit pas de se maquiller uniquement le visage, mais vous pouvez vous en mettre partout, même sur les tétons. Notons aussi qu’avec de gros bras des veines saillantes ou la taille fine, vous étiez mieux considérée par la société. La beauté ici consistait à se donner une image de malade avec des yeux et des cernes sous chaque œil. Cette pratique allait en opposition à la bourgeoisie et faisait honneur aux pandas.

La beauté à l’époque contemporaine

Notons que les critères de la beauté sont désormais incarnés par des professionnels déjà connus de tous. Le professionnel du make-up ou du maquillage vous dictera donc les règles générales avant de vous laisser faire des nuances selon vos préférences. Vous devrez aussi passer à la salle de manucure pour obtenir des ongles plus soyeux. On passe maintenant à votre coiffure. S’il fallait avoir les cheveux longs pour attirer l’attention des hommes à l’époque, aujourd’hui tel n’est plus le cas. Les femmes ou filles sont particulièrement considérées avec une simple coupe de cheveux teintés ou non. Contrairement à l’opinion publique du Moyen-Âge qui voyait la beauté dans le gros ventre, les pensées ont changé. Ainsi, la fille ou la femme svelte est mieux considérée et appréciée par garçons.