La première respiration de bébé : un événement majeur de la naissance

Les changements hormonaux, les réactions chimiques en cascade, la stimulation physique et l’instinct de survie qui se produisent pendant la naissance poussent votre bébé à respirer en toute autonomie. Ses premières respirations seront peu profondes, irrégulières et laborieuses, jusqu’à ce qu’il puisse accumuler assez d’air dans ses poumons. Les inspirations et expirations suivantes seront plus fluides et moins stressantes. Pendant ses premiers mois, bébé va parfois avoir le nez congestionné, et il vous appartient de guetter les signes d’allergie et de rhume pour le soulager.

La première respiration de bébé sera la plus difficile de toute son existence

La première respiration de bébé est un événement majeur de la naissance. Le nouveau-né découvre une fonction qu’il réalisera tout au long de sa vie. Ses premières respirations seront haletantes et laborieuses, mais elles deviendront régulières et fluides à mesure que ses voies aériennes s’adaptent.

À ce stade, les poumons de votre bébé, qui étaient remplis de liquide pendant la grossesse, doivent soudainement se remplir d’oxygène. Le liquide dans les poumons est évacué par le système sanguin et lymphatique pour être remplacé par l’air. Les poumons de votre bébé doivent être capables d’échanger de l’oxygène contre du dioxyde de carbone. En même temps, une circulation sanguine vigoureuse dans les poumons va commencer. Les premières respirations après la naissance seront sans doute les plus difficiles de toute la vie de l’enfant.

Bien que la science n’ait pas encore totalement percé ce mystère, on suppose que la première respiration « autonome » de l’enfant est induite par plusieurs facteurs. Les changements hormonaux pendant l’accouchement ralentissent ou arrêtent complètement la production de liquide dans les poumons, ce qui déclenche un phénomène de réabsorption. Ce processus est peu probable si l’accouchement a été court, notamment dans le cas d’une césarienne. En outre, la stimulation physique et la manipulation pendant l’accouchement encourageront votre bébé à respirer. Il existe probablement de nombreux autres facteurs qui stimulent la première respiration du bébé, mais ils n’ont pas encore été identifiés.

De la respiration fœtale à la respiration « adulte »

Votre bébé devra mobiliser toute son énergie pour prendre sa première respiration. À chaque respiration post-naissance, une plus grande quantité d’air s’accumule dans les poumons de l’enfant, ce qui lui permet de respirer plus facilement. Après quelques respirations, votre bébé pourra respirer quasiment normalement, avec des inspirations plus profondes et plus régulières, sans à-coups.

À mesure que le liquide dans les poumons de votre bébé est remplacé par de l’air, les quantités accrues d’oxygène stimuleront la fermeture d’un vaisseau sanguin proche de son cœur appelé canal artériel. Le canal artériel était important pour l’organisme de votre bébé avant la naissance pour détourner le sang des poumons. Après la naissance, le sang doit circuler dans les poumons du nouveau-né, et le canal artériel n’est donc plus nécessaire. Le canal artériel se ferme généralement au cours du premier ou du deuxième jour de la vie de bébé. À ce stade, le cœur de votre bébé pompe et fait circuler le sang de la même manière que le cœur d’un adulte. Le passage de la circulation fœtale à la circulation « adulte » peut prendre quelques minutes ou quelques heures. La majorité des problèmes de respiration du nouveau-né sont liés à ce retard de transition.

La congestion nasale chez le nourrisson

Parce qu’il a un système immunitaire faible, le nourrisson est exposé à plus de 200 variétés de virus du rhume. Mais cette pathologie n’est pas la seule cause du nez congestionné chez l’enfant. L’allergie est également une cause fréquente, tout comme l’air sec, le froid, etc. Du mucus pourra également s’accumuler dans les voies aériennes supérieures de l’enfant sans cause majeure. Si le nez congestionné est généralement bénin chez le jeune enfant (s’il ne s’accompagne pas d’une détresse respiratoire), il est source d’inconfort et d’irritation. Le mouche-bébé est un outil sûr et facile à utiliser pour désengorger le nez de bébé pour lui permettre de respirer sans encombre. Le site Mouche Bébé est est un guide sur ce sujet. La couleur du mucus peut également vous renseigner sur la cause de la congestion. Un mucus clair doit renvoyer à un problème d’allergie. Un mucus jaune ou vert indique une infection (rhume). Un mucus noirâtre indique que l’enfant a été exposé à une source de pollution (travaux dans la maison, orage, etc.).

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *