Le vaccin prevenar : indications, posologie et effets secondaires –

Le Prevenar appartient au groupe des vaccins. Il est utilisé pour prévenir la pneumonie, la méningite l’empyème pleural (l’accumulation de pus dans l’espace entre les poumons et la paroi thoracique),et plein d’autres infections liées à la contamination sanguine. C’est un vaccin qui doit administrer selon des recommandations particulières pour éviter notamment les nombreux effets secondaires qui pourraient en découler.

Indication

Le vaccin antipneumococcique Prevenar rehausse les défenses du système immunitaire contre l’infection de la bactérie pneumocoque, en introduisant notamment de très petites quantités de substances bactériennes mortes dans le flux sanguin. Ces substances bactériennes sont largement suffisantes pour stimuler la production d’anticorpsqui vont demeurer dans l’organisme, prêts à neutraliser toute bactérie susceptible de causer une future infection.

Il est nécessaire de se rappeler que la vaccination protège uniquement la personne des bactéries contenues dans le vaccin. Le Prevenar a été élaboré pour prévenir l’infection causée par les types les plus fréquents de bactéries provoquant la pneumonie.

Posologie et mode d’administration

  • Nourrissons et enfants âgés de 6 semaines à 5 ans

Il est vivement recommandé que les nourrissons qui ont reçu une première dose de Prevenar terminent le schéma de vaccination avec le même vaccin.

  • Nourrissons âgés de 6 semaines à 6 mois

Le schéma vaccinal recommandé contient quatre doses, de 0,5 ml chacune, dont 3 doses chez le nourrisson. La première dose est généralement administrée à l’âge de 2 mois avec un intervalle d’au moins un mois entre les doses. La quatrième et dernière dose (rappel) est recommandée entre l’âge de 11 et 15 mois.

Primovaccination en deux doses

  • Prématurés (< 37 semaines de gestation)

Avec les prématurés, le schéma vaccinal recommandé comprend quatre doses (0,5 ml chacune). La primovaccination chez cette catégorie de nourrissons comprend trois doses ; la première dose qui est administrée à l’âge de 2 mois avec un intervalle d’au moins un mois entre les doses. La quatrième dose (rappel) est quant à elle recommandée entre l’âge de 11 et 15 mois.

  • Nourrissons et enfants non vaccinés âgés de plus de 7 mois

-Nourrissons âgés de 7 à 11 mois

Deux doses (0,5 ml x2) avec un intervalle d’un mois minimum. La troisième dose est recommandée durant la deuxième année de vie.

-Enfants âgés de 12 à 23 mois

Deux doses (0,5 ml chacune), avec un intervalle minimum de 2 mois entre les doses.

  • Enfants et adolescents âgés de 2 à 17 ans

Une seule dose (0,5 ml) est recommandée.

  • Enfants et adolescents âgés de 5 à 17 ans

Cette catégorie d’âge peut recevoir une seule dose de Prevenar s’ils ont préalablement été vaccinés avec une ou plusieurs doses du vaccin.. Cette dose doit être administrée au moins 8 semaines après la dernière dose de Prevenar (7-valent).

  • Adultes âgés de 18 ans et plus et personnes âgées

Une seule dose est recommandée et la nécessité de revaccination avec une dose supplémentaire n’a pas été clairement établie.

  • Populations particulières

Les personnes avec des affections sous-jacentes les prédisposant à des infections invasives à pneumocoque (tels que la drépanocytose ou une infection à VIH), sans oublier celles qui ont été vaccinées antérieurement avec une ou plusieurs doses de vaccin 23-valent pneumococcique polyosidique, peuvent recevoir au minimum une dose de Prevenar.

Chez les personnes qui ont bénéficié d’une greffe de cellules souches hématopoïétiques (GCSH), le schéma vaccinal recommandé comporte quatre doses de Prevenar 13 (0,5 ml chacune). La primovaccination dans ce cas de figure comprend trois doses ; la première dose est administrée 3 à 6 mois après la GCSH avec un intervalle d’au moins 1 mois entre les doses. Une quatrième dose est recommandée 6 mois après la troisième dose.

Le vaccin Prevenar doit être administré par voie intramusculaire. Les endroits recommandés sont la face antérolatérale de la cuisse chez les nourrissons, ou le muscle deltoïde du bras chez les enfants et les adultes.

Effets secondaires

Un grand nombre des effets secondaires peut être pris en charge même si quelques-uns peuvent disparaître d’eux-mêmes avec le temps. Voici de façon générale les effets secondaires relevés :

  • une baisse de l’appétit ;
  • la diarrhée ;
  • des maux de tête ;
  • de l’irritabilité ;
  • une réaction au point d’injection telle qu’une bosse dure, une douleur, un endolorissement ou une enflure,
  • des vomissements ;
  • une éruption cutanée
  • une fièvre supérieure à 39°C (102,2°F)
  • des crises convulsives ;
  • des signes d’une réaction allergique (une démangeaison par exemple).