Mamans et futures mamans- Ce qu’il faut savoir sur la névralgie pudendale

Maladie rare affectant plus de femmes que d’hommes, la névralgie pudendale affecte le système nerveux périphérique. Cette maladie n’a aucun impact sur la durée de vie de la personne atteinte, mais elle influe sur la qualité de vie. En effet, c’est une neuropathie particulièrement douloureuse qui touche la zone périnéale. Les femmes sont beaucoup plus touchées par ce mal. Je peux dire qu’elle est plus douloureuse lorsque la personne atteinte se met en position assise.

Quelles sont les causes de la névralgie pudendale ?

La névralgie n’a pas de causes clairement définies. Toutefois, ce mal peut être dû à une compression mécanique du nerf pudendal. Cet enclavement du nerf peut provenir des difficultés liées à un accouchement. L’usage excessif du vélo peut aussi être à la base de ce phénomène. Elle est aussi due à des cicatrices post-radiothérapiques ou post-chirurgicales. Entre autres éléments, je peux aussi distinguer la compression liée à une tumeur ou une maladie inflammatoire.

Ce sont les douleurs qui font la caractéristique principale de la névralgie pudendale. Ce sont généralement des douleurs chroniques. Elles sont aggravées par la position assise et elles sont localisées dans la zone du nerf pudendal, celle pelvienne située entre les organes génitaux et l’anus.

Les différents symptômes liés à la névralgie pudendale

Il existe plusieurs symptômes reconnus de la névralgie pudendale. Cette maladie se manifeste par une grande douleur, en particulier lorsque la personne atteinte est assise. Vous pouvez ressentir un important inconfort pendant la défécation, la miction ou au cours des rapports sexuels.

La névralgie pudendale peut aussi se manifester par des troubles urinaires, des brûlures et une perte de la sensibilité dans la région du nerf pudendal. Comme symptômes, je peux aussi parler des douleurs myofasciales. Dans la plupart des cas, les personnes atteintes ont du mal à supporter les vêtements qui serrent le périnée. Les personnes souffrant de cette maladie ont du mal à avoir une vie professionnelle, surtout si leur profession exige qu’elles soient assises.

Comment diagnostiquer la névralgie pudendale ?

Pour diagnostiquer la névralgie pudendale, vous serez obligé de passer par plusieurs experts. Pour commencer, lorsque vous ressentez des douleurs dans la zone du périnée, il sera capital de le signaler à votre médecin. Il n’existe pas un examen particulier permettant de diagnostiquer le mal avec une certitude exacte. Votre médecin traitant est alors amené à procéder par élimination de certaines maladies qui peuvent être à la base des mêmes symptômes de la névralgie pudendale. Les maladies à exclure en première position sont :

  • Le diabète sucré.
  • Les troubles psychologiques.
  • Les tumeurs de la moelle épinière et des nerfs.

Le médecin vous invitera aussi à répondre à plusieurs questions afin de déterminer les signes cliniques connus du mal. Il peut effectuer une IRM pour mieux observer le bassin ainsi que la moelle épinière.

Le diagnostic peut aussi se faire par un bloc pudendal. Ici, on injecte un anesthésique dans le nerf honteux. Si une amélioration des symptômes est observée, on peut conclure qu’il s’agit d’une névralgie pudendale.

Quels traitements pour la névralgie pudendale ?

De nombreux traitements existent pour lutter contre la névralgie pudendale. Les personnes atteintes de ce mal peuvent ainsi recourir aux médicaments contre la douleur. Il s’agit principalement du paracétamol, de la metamizole, du diclofénac et de l’ibuprofène. Vous pouvez également utiliser des analgésiques comme l’hydromorphone et le tramadol. Votre médecin traitant peut vous les prescrire sous forme de suppositoires, de comprimés ou de patchs.

Il est possible de faire recours à la TENS encore connue comme la stimulation nerveuse électrique transcutanée. Cette thérapie sert à la réduction de la transmission de la douleur vers le cerveau, celui-ci les perçoit un peu moins. Un accompagnement psychologique peut être d’une grande utilité dans le traitement de la névralgie pudendale. Je peux dire qu’apprendre de nouvelles techniques de relaxation et de contrôle de la douleur aidera beaucoup les personnes atteintes à se détendre et à calmer la douleur. Vous pouvez également faire appel à la chirurgie pour traiter la névralgie pudendale. Dans ce cas, il y a par exemple la neurolyse qui est une opération pratique et efficace.