Pillule TRIAFEMI: indications, posologie et contre indications

TRIAFEMI est un comprimé de contraception indiqué aux femmes souffrant d’acné. Il est pris par voie orale. Toutefois, son utilisation n’empêche pas le traitement de l’acné. À l’image de tout comprimé, l’utilisation du TRIAFEMI est subordonnée au respect de certaines règles. La première précaution à prendre est de consulter toujours son médecin durant le traitement.

Posologie

 

Il faut le prendre régulièrement tous les jours pendant 21 jours aux mêmes heures sans en rater un. Entre deux plaquettes, il faudra marquer un arrêt de sept jours. Mais l’observation de l’arrêt dépend aussi d’autres facteurs. Le traitement doit débuter le premier jour des règles. Lorsque fini la première plaquette, il faut observer normalement un arrêt de 7 jours avant d’entamer une autre plaquette. Mais lorsque la plaquette contient 22 comprimés, le nombre de jour de pause est réduit à 6, de 5 jours lorsque la plaquette contient 23 comprimés et ainsi de suite. En cas de 28 comprimés dans la plaquette précédente, il n’aura donc aucun jour d’arrêt entre la première et la seconde plaquette.

Entre deux plaquettes, il faut aussi s’assurer que la patiente n’est pas en état de grossesse avant de continuer. Ce constat fait, le traitement peut suivre son cours. Le traitement dure en général des mois. Les premiers signes de l’amélioration de l’acné se manifestent au bout de deux mois dès fois.

La patiente court un danger de grossesse en cas d’oubli de prise d’un comprimé. Mais c’est risque qui peut être géré. En cas du constat de l’oubli dans les 12 heures qui suivent l’heure de prise normale, elle doit prendre le comprimé oublié immédiatement et poursuivre le traitement à l’heure habituelle. Mais lorsque le constat de l’oubli est fait 12 heures après l’heure habituelle, la contraception n’est plus garantie. Toutefois, il faut continuer le traitement, mais utiliser d’autres méthodes contraceptives de types mécaniques, jusqu’à la reprise de la plaquette suivante, y compris pendant les règles.

Dans quel cas vous ne devez pas utiliser ce médicament ?

 

Il est déconseillé d’utiliser le TRIAFEMI en cas de tabagisme, des affections métaboliques comme l’hyperlipidémie et le diabète non compliqué. Vous ne pouvez pas aussi utiliser ce médicament en cas d’obésité, d’otosclérose, de tumeurs bénignes du sein et des dystrophies utérines, d’hyperprolactinémie avec ou sans galactorrhée, d’insuffisance rénale, de cholestase récurrente ou prurit récidivant au cours d’une grossesse antérieure, d’Herpès gestationis.

À cause de la présence des estraprogestatifs, il est également déconseillé son utilisation en cas d’allaitement. Toutefois, la femme peut utiliser un autre traitement contraceptif, si elle désire allaiter son enfant. Enfin, ce médicament n’est pas conseillé à une femme en état de grossesse, non plus.

Certaines situations, quoique rares, peuvent vous obliger à interrompre le traitement. Il s’agit :

  • Des accidents thrombo-emboliques artériels et veineux
  • De l’hypertension artérielle, coronaropathie
  • Des hyperlipidémies
  • De la mastodynie sévère
  • De la masthopathie bénigne
  • De l’adénome hypophysaire à prolactine
  • Des Céphalées importantes et inhabituelles,
  • Des migraines
  • Des vertiges
  • De la modification de la vision
  • De l’exacerbation d’une comitialité
  • De l’adénome Hépatique
  • Des ictères cholestatiques
  • De la Chloasma

Certains effets indésirables comme la nausée, la céphalée banale, prise de poids, etc. ne vous empêchent pas de poursuivre votre traitement. En cas de doute, vous devez recourir à votre médecin.